Comment savoir si je dois changer ma literie ?


Voici quelques conseils qui vous aideront à savoir s’il est nécessaire de changer votre literie. Il existe plusieurs aspects qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille quant à l’usure de votre literie. Le premier est l’aspect humain, écoutez-vous, votre corps, votre sommeil.  Le second est l’aspect technique, concrètement, constater par vous-même l’usure de votre literie.

Si :

  • Vous vous réveillez courbaturé
  • Vous vous réveillez fatigué
  • Vous bougez beaucoup plus la nuit
  • Vous avez mal au dos
  • Vous dormez mieux à l’hôtel où chez vos proches

Alors il y a de grandes chances que votre matelas et/ou sommier ai fait son temps. Il est important de bien écouter votre ressentis. Un mauvais sommeil peut être le symptôme d’une literie usée, et vous entraîner dans un cercle vicieux : vous dormez mal, vous passez de mauvaises journées, vous n’êtes plus en forme, vous récupérez de moins en moins bien…

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe quelques astuces concrètes pour vérifier vos doutes !

Pour le matelas :

Il est difficile d’évaluer la durée de vie d’un matelas, tant les variables d’usures sont diverses et variées (qualité initiale, temps de sommeil, humidité de la pièce, morphologie des dormeurs etc.), mais si votre matelas a une décennie à son actif, et que vous dormez mal, il faut envisager de le changer. Entre autres, un matelas usé aura tendance à faire une cuvette, pour le constater, prenez un balai, positionnez-le dans le sens de la longueur, mettez-vous à hauteur. Si une cuvette se dessine, votre matelas est en fin de vie.

Pour le sommier :

Un sommier fixe est censé assurer deux matelas, soit environ une vingtaine d’année. Parole de fabricant.

Voici des astuces toute simple pour vérifier l’état de votre sommier

Pour un sommier à lattes fixes – dures – passives :

Prenez un manche à balai et positionnez-le dans le sens de la longueur de votre sommier, mettez-vous à hauteur du sommier. Si toutes les lattes touchent le manche, alors votre sommier est toujours bon. À l’inverse, si ces dernières ne sont pas en contact avec le balai, c’est qu’il faudra penser à le changer. 

Pour un sommier à lattes mobiles – souples – actives :

Il vous suffit de comparer les lattes des têtes et des pieds (qu’on use le moins), de vous mettre à hauteur des lattes et de regarder si elles sont toutes encore bien bombées.  En revanche si les lattes ne sont pas toutes bombées de façon identiques votre sommier est à changer.

Vous avez, dorénavant, toutes les cartes en mains pour changer (ou non) votre literie !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *